Gestion de l’eau de pluie

L’eau, indispensable à la vie, est une ressource fragile menacée par le réchauffement climatique, la pollution et l’accroissement de sa consommation. La France n’échappe pas à ces problèmes. Plus de la moitié des nappes phréatiques est polluée ce qui entraîne l’augmentation du coût de traitement
et de distribution de l’eau.

Eau pluviale

L’eau pluviale est l'eau de pluie qui a touché le sol ou une surface construite ou naturelle susceptible de l'intercepter ou de la récupérer (toiture, terrasse, arbre..). L’ensemble forme les eaux de ruissellement. Le développement des surfaces imperméabilisées diminue l’infiltration naturelle des eaux pluviales dans le sol et favorise la saturation des réseaux publics d’évacuation jusqu’à leur débordement lors de certains épisodes pluvieux. Ce phénomène est fortement accentué par le changement climatique et l’apparition de plus en plus fréquente de fortes intensités pluviométriques.

Découvrez

Eau de pluie

L’eau de pluie est l'eau qui ne touche pas le sol, elle tombe sur des surfaces inaccessibles (toitures, terrasses) pour être ensuite récupérée et par un systèmes de gouttières et de tuyauteries. Elle peut être réutilisée sous certaines conditions. En France, la pluie produit environ 500 milliards de mètres cubes d’eau gratuite et contrairement aux idées reçues, il pleut à peu près la même quantité d’eau partout, soit en moyenne 800 mm par an. La récupération d’eau de pluie permet aux usagers de faire des économies tout en préservant la ressource en eau. La récupération des eaux de pluie présente par ailleurs un intérêt en limitant les impacts des rejets d’eau pluviale en milieu urbain, face notamment à la croissance de l’imperméabilisation des sols et aux problèmes d’inondation qui peuvent en découler.

Découvrez

Trouver un distributeur près de chez vous en rentrant simplement votre code postal.